Visiter Le château d’Édimbourg.

Dominant la ville d'Edimbourg, le château est un symbole de l'Histoire écossaise !

Le château d’Édimbourg
Edinburgh castle - © L Galbraith

Il fait partie des châteaux les plus célèbres d’Écosse ! Le château d’Édimbourg, se situe au cœur de la capitale écossaise, et n’en finit jamais d’attirer des voyageurs du Monde entier ! Connu pour être parmi l’un des plus anciens châteaux d’Europe, l’édifice possède encore et toujours son lot de mystères… Bâti sur un volcan éteint en pleine ville, il est à lui seul un symbole vibrant de l’Histoire écossaise !

Histoire du château d’Édimbourg

Un édifice aux origines inconnues

Cela peut sembler fou, mais aucun écossais ne peut vous dire de quand date le château d’Édimbourg ! Celui-ci figurerait parmi les plus anciens château d’Europe, mais les archéologues peinent à dire à quelle période le château a été construit.

L’on dispose néanmoins de quelques indices précieux : ainsi, des chercheurs estiment que le site aurait été occupé dès l’âge de Bronze comme une place forte d’importance…

De même, d’importantes traces d’occupations romaines auraient également été découvertes au cours de fouilles archéologiques. De quoi renforcer l’idée que le lieu était déjà à l’époque, considéré comme stratégique !

Passé cette période, les archéologues restent dans le flou le plus total… Mais les premières traces écrites mentionnant le château remontent au XIVème siècle, dans un livre rédigé par John of Fordun, qui relatait la mort du roi Malcolm III d’Écosse en 1093.

Le château aurait donc a minima été édifié au XIème siècle… peut-être avant !

Quoiqu’il en soit, on estime que le château aurait été profondément modifié au cours de l’Histoire, particulièrement à l’initiative du roi David Ier d’Écosse, au cours du XIIème siècle.

Un symbole intact de l’Histoire écossaise

Qu’on se le dise : le château d’Édimbourg a connu une histoire particulièrement troublée, qui fait écho à celle de toute l’Écosse elle-même. Il est ainsi à lui-seul le symbole du conflit anglo-écossais, avec ses multiples sièges et batailles, ses guerres de pouvoir et ses actes de violences à répétition.

Tout se précise en 1286, lorsque le trône d’Écosse devient vacant, à la suite de la mort du roi Alexandre III d’Écosse. Le roi Édouard Ier d’Angleterre y voit là l’opportunité parfaite pour s’emparer du pouvoir : il envahit alors l’Écosse, provoquant l’hostilité des écossais.

Bien décidés à ne pas se laisser faire, les écossais partent en guerre pour bouter les anglais hors de leurs terres. Un acte qui déclenche la première guerre d’indépendance écossaise.

Malheureusement, Édimbourg capitule après 3 jours de bombardements… Le château et la ville sont alors sous emprise britannique…

Mais tout change à la mort du roi Édouard en 1307 : la présence anglaise en Écosse est bien plus fragile qu’auparavant… Les écossais détruisent alors les défenses du château à la demande de Robert Ier.

Malheureusement, cette révolte n’est pas du goût du Édouard III d’Angleterre, qui décide d’envahir l’Écosse en 1333, ce qui déclenche une seconde guerre d’indépendance de l’Écosse.

Le château d’Édimbourg est alors occupé et re-fortifié par les anglais jusqu’en 1341…

Mais le château est finalement repris par les écossais, grâce à une attaque brillante menée par William Douglas.

Le château est désormais écossais, et mène à la signature du Traité de Berwick.

Le roi David II d’Écosse, entreprend alors d’importants chantiers de reconstruction du château. Des chantiers colossaux, qui s’étalent jusqu’au XVème siècle. A cette époque, le château est uniquement utilisé comme lieu d’entrepôt d’armes militaires.

En effet, Jacques IV d’Écosse juge le château d’Edimbourg comme trop bruyant et inconfortable. Il fait alors construire le Palais de Holyrood, de l’autre côté du Royal Mile, et en fait sa résidence principale. Une tradition toujours en vigueur de nos jours.

Toutefois, le château d’Edimbourg servit pendant quelques temps de refuge à la reine Marie Ire d’Écosse. Mais le château fut bombardé par la reine Élisabeth Ier pour déloger son adversaire.

Une importante partie de l’édifice est alors rebâtie. Dans les années 1720, des bâtiments sont ajoutés comme les bastions nord et ouest. Des prisons sont également construites.

Depuis, le château n’a guère bougé. Il a juste été optimisé pour faire face à l’intérêt grandissant des touristes internationaux.

Visiter le château d’Édimbourg

Un édifice qui fourmille d’attractions !

De nos jours, le château d’Édimbourg est sans aucun doute l’une des attractions touristiques les plus célèbres d’Écosse ! Oubliez ses fonctions royales et militaires passées : désormais, l’édifice est uniquement touristique, et accueille chaque jours des milliers de voyageurs du Monde entier !

Et il vaut le détour !

Visible par le tout Édimbourg, le château domine majestueusement la ville ! Construit sur son volcan éteint, l’édifice possède une majesté et une poésie particulière, qui séduit immédiatement les passionnés de châteaux et d’histoire.

On accède généralement à l’édifice par Lawnmarket et Castlehill. Une fois arrivés, vous pourrez découvrir les édifices majeurs du château :

  • la chapelle Ste Marguerite,
  • le Memorial,
  • The National War Museum of Scotland,
  • The Great Hall,
  • Les appartements royaux,
  • The Honors of the Kingdom,
  • les prisons,
  • le cimetière à chien des officiers (curieux mais incontournable)…

Le château d’Édimbourg
Informations pratiques

Adresse Adresse :
Castlehill, Édimbourg, (Lothian)

Coordonnées GPSGPS :
55.94860645249803, -3.199936022003957

Durée de la visite Durée de la visite :
1/2 journée


Site WebSite Web :
Accéder au site web
TarifsTarifs :
  • £18 par adulte
  • £22 par enfant (de 5 à 15 ans)
  • gratuit pour les enfants de moins de 5 ans
  • £35.50 par famille (1 adulte + 2 enfants)


Le château d’Édimbourg sur une carte





Encore tant de choses à découvrir...

AttractionsPlus de lieux à visiter dans le coin