Visiter Le champs de bataille de Culloden.

Un champs de bataille historique, qui a façonné l'Écosse d'aujourd'hui !

Le champs de bataille de Culloden
Culloden - Benoît Rivard - cc

S’il y a bien en Écosse, un lieu hautement historique, c’est celui-ci : le champs de bataille de Culloden fait partie des sites chers aux écossais. Il est en effet le lieu où s’est déroulé la dernière bataille rangée menée sur le sol britannique. Connue sous le nom de bataille de Culloden Moor ou bataille de Drumossie Moor, elle eut lieu en 1746 et et fut une victoire décisive pour les Britanniques.

Ce fut un événement charnière dans l’histoire britannique et a changé à jamais le cours de l’histoire écossaise !

Visitez les champs de bataille où la plupart des combats ont eu lieu et essayez de comprendre l’histoire derrière tout cela !

Histoire de la bataille de Culloden

Contexte d’avant la bataille

Pour mieux comprendre les enjeux de Culloden, il nous faut revenir en arrière, en 1688. A cette époque, l’Angleterre et l’Écosse sont dirigées par un roi unique : Jacques VII Stuart d’Angleterre et d’Écosse (appelé James Stuart en anglais).

Catholique, le monarque possède de nombreux ennemis à la cour de Londres, de par sa religion et sa bienveillance envers le peuple écossais. Son fils, alors âgé de 6 mois, cristallise de nombreuses inquiétudes : nombreux sont les anglais à voir d’un mauvais œil une lignée catholique s’installer durablement sur le trône.

Aussi, un coup d’État est organisé : le Roi Jacques Stuart est contraint de quitter l’Angleterre pour la France, avec sa femme et son fils.

Dans le même temps, le prince Philippe d’Orange et sa femme Marie prennent le pouvoir, en s’installant au palais St James à Londres, bien que la famille Stuart soit officiellement encore gouvernante.

De par son exil, le Roi Jacques est contraint à l’abdication, créant une vague de contestation en Écosse. Une colère qui permet alors de faire émerger le Jacobitisme.

Une guerre pour la conquête du trône va alors commencer… opposant jacobites aux vestes rouges anglaises.

De nombreuses batailles éclatent, alternant victoires et échecs pour les jacobites.

Dès 1744, les jacobites trouvent un meneur de poids : le prince héritier Charles Edouard Stuart, connu sous le nom “Bonnie Prince Charlie” décide de mener ses troupes contre les forces anglaises…

Préparation de la bataille

Le 23 juillet 1745, Bonnie Prince Charles, débarque sur le sol anglais depuis la France. Sur place, il rassemble une armée de volontaires, et reçoit le soutien du clan MacDonald et du clan Cameron.

Avec de solides troupes, Bonnie Prince Charles récupère alors Edimbourg, ainsi que le trône des Stuarts avec sa victoire à Prestonpans.

Galvanisé par tant de réussite, Charles Edouard Stuart se prend à rêver de gloire supplémentaire. Il envisage de conquérir l’Angleterre entière ! Mais les forces Jacobites sont divisées sur le sujet. Elles décident de renoncer, d’autant que les français qui avaient promis d’attaquer le sud de l’Angleterre brillent par leur absence.

Les jacobites prennent alors la décision de retourner en Écosse, en direction d’Inverness… sans se douter que les troupes anglaises s’y dirigent également, bien plus organisées et nombreuses que les jacobites !

Malheureusement, les jacobites sont épuisés par des journées de marche intenses, par le froid et la neige. Leur dirigeant Charles Edouard Stuart, obstiné, multiplie les désaccords internes avec son équipe. Il refuse d’entendre la fatigue de ses troupes, et reste convaincu qu’il faut attaquer les tuniques rouges sur le plateau de Culloden.

Un mauvais calcul stratégique : le lieu est en effet connu pour être bourbeux et marécageux. Un lieu difficile pour avancer, qui pourrait bien épuiser les soldats jacobites, déjà en sous-nombre et très affaiblis par le voyage à pied interminable qui les a mené jusqu’ici.

Des erreurs stratégiques, qui vont précipiter l’échec des Jacobites

Tout commence le mardi 15 avril 1746. Averties de la présence de troupes non loin de là, les jacobites espèrent prendre l’ennemi par surprise, en avançant silencieusement vers le plateau de Drumossie, sur les terres de Culloden.

Une fois sur place, ils y attendent l’ennemi pendant des heures… sans succès… et ne se doutent pas que les troupes Anglaises étaient trop occupées à fêter les 25 ans de leur général Cumberland…

En fin de matinée, les troupes écossaises râlent et s’impatientent. Il fait froid, et le vent souffle fort. Charles Edouard Stuart prend alors la décision de diriger ses troupes directement sur le camps des tuniques rouges. Il espère ainsi surprendre l’ennemi et prendre l’avantage en attaquant par surprise…

Les troupes Jacobites prennent alors la route pour Nairn, et marchent près de 12 miles. Une véritable erreur stratégique ! Pour les écossais, c’est le coup de grâce ! Déjà épuisés, transis de froid, et affamés, cette marche achève leurs dernières résistances !

Tant et si bien, que la décision est alors prise par Murray de rebrousser chemin, jusqu’au camps de Culloden.

Une fois arrivés, les écossais s’endorment alors paisiblement sur leur camps.

Mais il est trop tard : les tuniques rouges arrivent, et les jacobites se réveillent en sursaut pour se mettre en ordre de bataille sur le front, au son des cornemuses et signaux d’alertes !

Nous sommes alors le mercredi 16 avril 1746 : date officielle de la bataille de Culloden… Une date qui sonnera le glas de toute rébellion Jacobite.

L’affrontement

Dès lors, la bataille semble désespérément inégale. Les Jacobites, en nette infériorité numérique, aux abois et épuisés, se retrouvent face à 6600 soldats anglais, en excellente condition physique, bien armés et entraînés.

Dès les premières minutes, c’est l’hécatombe. Les écossais perdent plus de 700 de leurs hommes en moins de 10 minutes ! Les baïonnettes anglaises sont sans pitié face à l’ennemi jacobite, et les soldats à cheval achèvent leurs dernières résistances.

C’est un échec cuisant pour les Jacobites, qui voient la bataille se jouer sous leurs yeux en moins d’une heure.

Très vite, les Jacobites comprennent leur impuissance. Ils désertent le champs de bataille, leur chef Charles Edouard Stuart en tête… permettant aux troupes anglaises de célébrer leur victoire !

Le bilan

La bataille de Culloden a été une victoire décisive pour les forces britanniques et a sonné le glas des rébellions jacobites. Elle est considérée comme l’une des batailles les plus importantes de l’histoire écossaise et a été immortalisée dans des chansons, des histoires et de nombreux films (dont la célèbre série TV “Outlander“).

On estime que la bataille de Culloden a détruit la quasi totalité de l’armée jacobite. Et le bilan est pour le moins sans appel. Ainsi, les historiens estiment que :

  • 1500 jacobites y ont trouvés la mort,
  • 3 500 des survivants ont été faits prisonniers,
  • 120 ont été pendus,
  • et 1000 ont été déportés.

Cette victoire de l’armée anglaise a été considérée comme un tournant historique pour l’Écosse. Plus qu’une simple bataille, Culloden a été brandit comme un symbole de la “supériorité” anglaise sur les rebelles écossais. De quoi empêcher toute nouvelle aspiration indépendantiste du côté jacobite.

En conséquence, le pouvoir britannique a fait voter le Prohibition Act, une loi ayant pour but d’interdire toute forme de culture écossaise… Il était alors formellement interdit pour les écossais de parler le gaélique, de jouer de la cornemuse écossaise, de porter des kilts avec tartan, d’être catholique, ou encore de porter une épée !

Visiter le champs de bataille de Culloden

Un lieu commémoratif, encore chargé d’émotion

De nos jours, le site de Culloden est toujours un lieu hautement commémoré. Situé à moins de 7km d’Inverness, il fait partie des sites touristiques incontournables des Highlands.

Il s’agit d’un haut lieu de mémoire : l’occasion de découvrir (ou redécouvrir) l’Histoire complexe écossaise, de s’y recueillir un moment, avant de fouler le sol où des centaines de jacobites ont été écrasés dans le sang.

A noter que le site dispose d’un centre d’accueil, équipé d’un bureau d’information pour les visiteurs, d’une galerie d’exposition et d’une salle de théâtre, avec diffusion de documentaires audiovisuels. Des installations qui vous conteront avec passion les terribles faits historiques de cette bataille !

A noter que vous y trouverez également un mémorial, une maison d’époque ayant accueilli des soldats jacobites quelques heures avant la bataille (la Culloden House), ainsi que des pierres tombales dédiées aux clans qui se sont battus.


Le champs de bataille de Culloden
Informations pratiques

Adresse Adresse :
Culloden Moor, Inverness, (Highlands)

Coordonnées GPSGPS :
57.4778127928627, -4.095689553255134

Durée de la visite Durée de la visite :
1 heure


Site WebSite Web :
Accéder au site web
TarifsTarifs :
  • Adulte : £14.00
  • Famille : £30.00


Le champs de bataille de Culloden sur une carte





Encore tant de choses à découvrir...

AttractionsPlus de lieux à visiter dans le coin

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars 5.00/5 (1 votes)
Loading...